Vous êtes sur le forum officiel de l'alliance supremacy "Les Glorieuses Etoiles de la République" (GERP), qui représente l'espace administratif de la team.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Texte du Code de lois GERP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 2
Date d'inscription : 19/07/2015

MessageSujet: Texte du Code de lois GERP   Dim 19 Juil - 21:59

CODE DE LOIS DES G.E.R.P


Sommaire :

I. Présentation de l'alliance
II. L'attitude des membres : le respect de l'alliance et des joueurs qui la composent
III. Les qualités requises pour entrer ou rester dans l'alliance
IV. Réintégrer l'alliance
V. Les défis et parties internes
VI. La révision du Code et le respect de ses termes
VII. Prise d'actes de facilités
VIII. Nominations et destitutions de modérateurs
IX. En cas d'absence du chef
X. Compléments

__


I. Présentation de l'alliance.

Article 1er - L'alliance « Les Glorieuses Etoiles de la République » qui a pour initiales officielles GERP est une team démocratique qui préconise des valeurs s'attachant à la liberté et à la justice. Elle soutient le respect, l'union et mêle choix et intransigeance.

2- Les membres de l'alliance sont divisés en 3 grandes catégories : le chef qui est la plus haute autorité de la team, les modérateurs également appelés commandants, et les intendants de la team qui sont les membres de la 3e catégorie.

3- Le chef choisit avec quelle alliance la team signe des pactes permanents ou provisoires et leur nature. Les modérateurs ou les intendants (membres restants) de l'alliance peuvent néanmoins faire des propositions en ce sens qu'il étudiera.


II. L'attitude des membres : le respect de l'alliance et des joueurs qui la composent.

4- Tout membre qui tiendra des propos insultants ou intolérables à l'égard d'un autre membre se verra mis en garde par les supérieurs, et en cas de récidive, peut être légitimement exclu par le chef de l'alliance ou par un modérateur qui aura explicitement reçu l'ordre par le chef de le faire.

4-1- En cas de conflit entre deux membres, tout joueur peut intervenir pour restaurer le calme. S'il se trouve que l'un de ces joueurs est en tort fasse à l'une des règles de ce Code, les dispositions nécessaires seront prises en conformité avec ce présent texte.

4 -2- Lorsqu'il s'agit de manque de respect, l'alliance ne fait aucune distinction entre les grades des joueurs et tient le même traitement pour tout membre qui se retrouve dans cette situation.

5- La trahison n'est pas tolérée dans l'alliance. Tout joueur qui divulguera à d'autres alliances des informations pouvant déstabiliser ou mettre dans une situation anormale notre team, ou encore qui conclura des pactes directs avec des alliances non-alliées, ou qui fera toute autre action pouvant mettre en péril l'alliance ou son honneur ou créer un trouble important au sein de celle-ci, se verra être exclut par un modérateur ou par le chef lui-même avec une explication détaillée de l'expulsion à tous les membres. Si l'acte est involontaire, le joueur n'en sera pas tenu rigueur et si cette action involontaire a créé des troubles quelconques, les supérieurs se chargeront de remédier à la situation en prenant les dispositions de réparations nécessaires.

5-1- Tout membre qui se montre trop critique à l'égard des valeurs de l'alliance de manière à mener globalement au ternissement de sa réputation, recevra une mise en garde avant possible expulsion légitime par le chef ou un modérateur en cas de récidive. Un constat détaillé des accusations portées contre le joueur exclu est nécessaire. Le fait de donner son avis (positif ou négatif) sur l'alliance à quelque personne que ce soit n'est pas sanctionnable.

5-2- Si un membre accumule trop d'erreurs telles qu'elles sont définies par ce Code, il pourra faire l'objet d'une mise en garde, puis d'une expulsion si récidives, par le chef ou un modérateur, avec rapport explicatif.


III. Les qualités requises pour entrer ou rester dans l'alliance.

6- Un modérateur ou le chef peuvent recruter des membres. Les autres membres peuvent suggérer auprès des supérieurs des joueurs à intégrer. Ces supérieurs étudierons les entrées au cas par cas.

6-1- Pour qu'un joueur soit intégré à l'alliance, il doit être assez actif et avoir des connaissances importantes sur le jeu, ainsi que des qualités lui permettant d'avancer avec l'alliance. Un joueur qui a directement postulé à l'entrée dans l'alliance, sans préavis, peut être accepté à condition que les questions et critères d'acceptation soient étudiés avec lui par message privé ou autre outil de communication avant sa possible adhésion.

7- Un membre qui est jugé clairement inactif peut être exclu 3 jours après un avertissement par le chef ou un modérateur qui a demandé l'autorisation au chef à cet effet. Si les expulsions pour ce motif ne sont pas massives, aucune explication post-expulsion n'est nécessaire. Dans le cas contraire, un rapport global et détaillé est obligatoire.

7-1- Un joueur qui montre sa présence mais qui semble globalement inactif par son manque très flagrant d'action dans l'alliance peut être averti, puis exclu par le chef si aucun changement de comportement n'est visible, avec un mot d'explication.

7-2- Un membre peut être complètement inactif pendant une période s'il signale à l'avance qu'il le sera, et la durée approximative de son absence.

8- Le chef peut exclure un membre qui ne progresse pas et reste à un niveau très bas s'il estime que cela pourrait empêcher l'alliance de mener à bien ses parties.

9- Un membre qui ne respecte pas les consignes de ses supérieurs visant à la coordination entre les joueurs et concernant les défis ou parties inter-alliance, se verra rappelé à l'ordre et peut être exclu en cas de récidive.


IV. Réintégrer l'alliance.

10- Un joueur expulsé pour trahison ne peut être réhabilité que si le chef et tous les autres membres donnent leur accord.

11- Un joueur expulsé pour inactivité peut être réhabilité par le chef ou un modérateur ou sur proposition d'un autre membre, s'il manifeste sa volonté d'être plus actif.

12- Un joueur expulsé pour insultes, manque de respect ou critiques fortes envers l'alliance, peut être réintégré à l'alliance après accord du chef et de l'ensemble des modérateurs.

13- Un joueur qui a été exclu et réintégré une fois, s'il est exclut une 2e fois, ne peut être réintégré que sur décision du chef, ou sur proposition de tout autre joueur au chef, à condition qu'aucun membre consulté ne s'oppose clairement à son retour. Cette règle ne s'applique cependant pas si la 2e expulsion concerne une trahison auquel cas il faudra l'accord de toute l'alliance pour valider son retour.


V. Les défis et parties internes.

14- Il est interdit pour un joueur d'être inactif durant un défi sous peine d'être exclu immédiatement de l'alliance par le chef ou un modérateur en cas de défaite. Le joueur concerné ne peut cependant pas être exclu s'il s'avère qu'il a fait des efforts considérables pour se rattraper, ou si son absence n'a en rien contribué à la défaite. Il sera alors seulement mis en garde en cas de récidive, avant expulsion.

14-1- Un joueur qui est entré dans un défi mais qui a prévu une absence qu'il n'aurait pas pu prévoir à l'avance et prévenu les supérieurs ne peut être exclu. Il sera rapidement remplacé dans le défi, dés son passage à l'état inactif, par un autre joueur négocié.

15- Le chef ou un modérateur peuvent négocier avec une alliance et accepter ou refuser un défi, mais si c'est un modérateur qui s'y colle, l'accord du chef est requis. Stratégiquement, un défi contre une alliance jugée trop puissante en comparaison à la nôtre risque d'être refusé par le chef. Il ne peut être joué plus de 2 défis à la fois.

16- Dans la préparation d'un défi, les modalités concernant la carte de jeu, les périodes d'honneur, la durée d'inactivité avant possible expulsion de la partie, ainsi que la date de commencement de la partie, et éventuellement le pseudo des membres qui entreront dans la partie, doivent être discutés avant la création du défi contre l'alliance concernée.

17- Toute proposition relevant d'un imprévu durant un défi, qui que soit l'auteur de la proposition, nécessite que chaque joueur donne son avis et que la majorité l'emporte, sauf si le chef, pour une raison impérieuse, intervient lui-même pour donner une décision explicative, ou à défaut, un simple avis. Un supérieur de l'alliance fait un constat final et doit appliquer la décision prise à la majorité ou celle du chef s'il est intervenu.

18- Durant un défi, les consignes éventuelles données par un supérieur doivent être obligatoirement suivies, sauf si le joueur les trouve insensées. Dans ce cas, ce dernier peut en parler au chef qui jugera de la crédibilité ou non de la consigne donnée et prendra les mesures ou sanctions nécessaires, notamment à l'égard du supérieur concerné. Un joueur qui se plaint en revanche trop au chef, si ce dernier juge ses plaintes non-justifiées peut le mettre en garde (au joueur), voire si cela arrive à plusieurs reprises, peut l'exclure de l'alliance. Il peut cependant être réintégré par n'importe quel supérieur sans conditions préalables, sauf le fait de faire des efforts pour se montrer moins difficile.

19- Les plans stratégiques pour le défi doivent être discutés entre tous les membres dés le début de la partie. Il en va de la bonne coordination dans le défi, ce qui est nécessaire pour la victoire. Un joueur avec lequel il est difficile de communiquer peut à force être mal vu, averti, et même exclu ensuite par le chef ou un modérateur avec mot d'explication si cela pénalise l'alliance.


VI. La révision du Code et le respect de ses termes.

20- Lorsqu'une modification au Code ou un ajout, ou encore une suppression de loi veulent être réalisés, le projet doit être proposé sous forme de question à tous les membres de l'alliance. L'approbation de tous les modérateurs sauf un au préalable, du chef, et de plus de 50% des membres restants est nécessaire pour valider le projet. Une proposition de n'importe quel membre, relayée par un supérieur, est possible et nécessite les mêmes conditions que si le chef ou un modérateur proposaient eux-mêmes directement un projet.

21- La nature de base du système de l'alliance ne peut être révisée et le Code en lui-même ne peut être supprimé. Le logo, les initiales et le nom de l'alliance, ainsi que sa description, peuvent être modifiés à condition que la nouveauté proposée n'aille pas à l'encontre de la nature du système de l'alliance et de ses valeurs.

22- Il est interdit de procéder à plus de 2 modifications du Code par semaine.

23- Ce présent Code doit être appliqué et respecté par l'ensemble des membres de l'alliance.


VII. Prise d'actes de facilités.

24- Le chef peut, par message personnel, déléguer provisoirement des pouvoirs qui relèvent normalement de sa compétence, à un ou plusieurs modérateurs de l'alliance. Il peut notamment nommer un « bras droit » parmi les modérateurs s'il juge cette action utile.

25- Un modérateur peut, dans des parties, nommer des délégués suppléants qui auront pour rôle de suivre ses instructions et de faire passer les ordres aux autres joueurs de la partie, ainsi que de les guider, comme des capitaines d'équipe.

26- En cas de contradiction entre deux membres sur une décision qui relève des affaires de l'alliance, c'est la décision du plus haut gradé dans l'alliance qui prend le dessus, sauf si le chef intervient lui-même pour donner une autre solution.

27- Dans des parties ou un modérateur ou le chef se mettent en retrait, les joueurs peuvent eux-mêmes désigner parmi eux un coordinateur d'actions.


VIII. Nominations et destitutions de modérateurs.

28- Le chef peut destituer, avec un mot d'explication, un modérateur, s'il juge cette action nécessaire pour l'alliance, soit lorsque ce modérateur a commis un acte déshonorant l'alliance, ou participant à sa destruction. La non-opposition de plus de 50% des modérateurs restants est cependant requise.

28-2- Le chef ne peut destituer plus d'un modérateur par mois, sauf situation d'inactivité.

29- Les modérateurs peuvent destituer un autre modérateur s'ils se mettent tous d'accords sur la nécessité de cette action. Après avoir donné chacun leur accord à l'autre, l'un d'eux envoi un message avec explication au chef qui destituera sans attendre le modérateur concerné. L'accord du chef n'est dans ce cas pas requis.

30- Les membres non-gradés de l'alliance peuvent, sur proposition de l'un d'entre eux, souhaiter la destitution d'un modérateur ou l'expulsion d'un joueur de l'alliance. L'accord de plus de 50 % de tous les membres non-gradés est requis pour l'expulsion du joueur non-gradé, et celui de 50 % des joueurs non-gradés et de tous les modérateurs sauf un au préalable pour pouvoir destituer le modérateur concerné. Après message explicatif, le chef appliquera en fonction du résultat du vote.

31- Un modérateur peut lui-même demander de démissionner de son poste de modérateur pour revenir à un état de membre officier (normal), sans fournir d'explications s'il ne souhaite pas en donner. Le chef doit accepter sa décision. Un joueur peut de même refuser un poste de modérateur qui lui est proposé, sans fournir d'explication s'il exprime le souhait de ne pas en donner.

32- La moitié des modérateurs est nommée par le chef, l'autre moitié élue par tous les membres. L'ouverture des candidatures à la modération se fait sur demande du chef. L'autre moitié dont on a parlé ci-dessus est élue par tous les membres lors d'un vote d'adversité à la majorité simple. Les autre membres peuvent cependant suggérer des noms de candidats au chef qu'il étudiera lors de ses nominations.


IX. En cas d'absence du chef.

33- En cas d'absence officielle ou remarquée du chef, l'éventuel « bras droit » du chef remplace ce dernier en occupant toutes ses fonctions jusqu'à son éventuel retour. S'il n'y a pas de bras droit, ce sont les modérateurs qui s'organisent entre eux et qui se partagent ses fonctions.

33-1- S'ils n'arrivent pas à se partager les taches, les modérateurs obligatoirement organiser des élections dans lesquelles tous les membres de l'alliance, même les modérateurs, voteront pour élire un nouveau chef provisoire.


X. Compléments.

34. Lorsqu'un membre d'alliance applique mal un article de loi de ce Code, il doit réparer sa décision en la modifiant, de sorte à ce qu'elle soit conforme au texte. S'il ne le fait pas, un autre haut gradé peut le faire à sa place.

34- S'il est visible qu'un haut gradé a pris une décision non-conforme à ce texte et qui va dans le sens de ses intérêts propres, ce premier sera averti et peut être destitué en cas de récidive, en plus de l'application de l'article 34 de ce présent Code.

35- Les matches de Ligue qui seront joués sont décidés par le chef.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gerp.forumactif.org
 
Texte du Code de lois GERP
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Code Pénal Ayisyen an demode.
» Du code d'éthique de l'Armée Mainoise
» Un texte admirable
» L’école capitaliste en Haïti : les failles de la loi portant régulation des frai
» Projet de loi qui limiterait le nombre de partis politiques a 4 ou 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Glorieuses Etoiles de la République :: Normes de l'alliance :: Code de lois GERP-
Sauter vers: